Moktada al Sadr, pourtant en marge du système politique irakien, ne sait que faire face au mécontentement des citoyens ordinnaires...

Depuis plusieurs semaines des irakiens ordinnaires manifestent dans plusieurs régions d'Irak.

Comme en Tunisie ou en Egypte les revendications sont d'abord sociales et coupées de toute influence religieuse ou régionale.

Les partis politiques installés et les forces armées se sentent menacés et dénoncent ces foules...

Même des personnages comme M. al-Sadr ne savent que dire au juste...

Le détail sur le site de G. Munier.