Une intervention de l'armée contre des manifestants a déclenché mardi une vague de violences qui a causé la mort de plus de 200 personnes.

Nouvelles violences politiques en Irak où des groupes liés à Al-Qaïda en Irak et en Syrie s'activent contre le gouvernement accusé de marginaliser et persécuter les Sunnites.

Tueries, accrochages et attentats font replonger l'Irak dans les piresmoments de la guerre civile des années 2005-2007.

"Cinq soldats des renseignements irakiens et cinq membres de la milice Sahwa ont été tués dans des attaques samedi. A Ramadi, à l'ouest de Bagdad, un groupe de soldats conduisait près du site où des manifestants organisent depuis plus de quatre mois un sit-in pour réclamer le départ du premier ministre,Nouri Al-Maliki, quand ils ont été arrêtés par des hommes armés.Les soldats ont ouvert le feu et blessé l'un d'eux, déclenchant des accrochages qui ont fait quatre morts et un blessé parmi les soldats, a indiqué un colonel de la police et un médecin." source et suite : http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/04/27/nouvelle-serie-d-attaques-meurtrieres-en-irak_3167688_3218.html