Source : AFI n° 93, juin 2009, Gilles Munier

Le New York Daily News a publié, le 5 mai, la traduction en anglais, déclassifiée par les autorités américaines, d’une lettre du président Saddam Hussein, remise fin 2003 à ses geôliers – dix jours après son arrestation - sur ses conditions de détention et les tortures qu’il avait subi.


body3792nrzKqaIHkGaejlX

S. Hussein s'est défendu jusqu'au bout


Page 2-1
Au nom de Dieu le Compatissant et le plus Miséricordieux

De Saddam Hussein, Président de la République d’Irak à qui de droit :
Je suis dans cet endroit depuis le jour de ma capture, le 13 décembre 2003 jusqu’à aujourd’hui, 26 décembre 2003. S’ajoutant aux coups reçus lors de ma capture, le gang qui me détenait n’a épargné aucune partie de mon corps qui porte encore les traces douloureuses de leurs agissements. Je voudrais informer les autorités concernées qu’il ne m’est laissé aucune possibilité de dormir même si je reste allongé sur mon lit la plupart du temps. La réalité de ma situation est que, en trois jours, je n’ai pu dormir que quatre ou cinq heures parce que là où je suis ressemble à n’importe quel autre lieu de détention. Il semble qu’il ait été transformé en centre de torture  pour les prisonniers, de nuit en général, mais aussi de jour. La plupart du temps, les bruits inquiétants de ceux qui sont interrogés ou torturés, s’entendent. Je ne crois pas que quiconque ayant un cœur sensible et un sentiment d’humanité puisse dormir au milieu des hurlements des tortionnaires et des torturés, des coups sur les portes et des grincements des chaises.

Page 2-3
Examinez ces questions et d’autres si elles vous intéressent. Sinon, Dieu regardera du Ciel et verra comme il voit toute personne qui se tient devant lui pour jugement… Dieu est grand… Dieu est grand.

Saddam Hussein
(signature)

Traduction : AFI-Flash - Source : http://www.uruknet.de/?s1=1&p=53983&s2=07